Quels endroits de l’Atlas visiter quand on fait un raid en buggy au Maroc ?

buggy-Marrakech

Le Maroc est réputé pour abriter des paysages tout aussi exceptionnels les uns que les autres. Non seulement ces paysages sont diversifiés, mais ils sont nombreux, un touriste aurait de quoi découvrir en se rendant dans ce pays des mille et une nuits. Les amoureux de la nature devraient faire un raid en buggy au Maroc, afin de découvrir les paysages les plus enclavés, sans trop nuire à l’environnement. Cela leur donnera également l’occasion de rencontrer les populations locales, afin de partager leurs traditions et leur culture. Parmi les lieux d’exception que les touristes ne devraient pas manquer de visiter au Maroc, la chaîne de l’Atlas est en bonne position, surtout pendant les saisons chaudes où elle est accessible et où les activités culturelles sont nombreuses. On retrouve dans cette chaîne des paysages encore vierges, et des populations qui vivent encore selon la tradition héritée des ancêtres. Précisons que la chaîne de l’Atlas s’étend sur trois pays différents : le Maroc, la Tunisie et l’Algérie.

Il est tout à fait possible de se faire organiser un raid en buggy au Maroc dans cette région particulière du Maroc. De nombreuses agences proposent d’ailleurs cette destination. Le lieu de départ privilégié est souvent le plateau d’Imilchil que l’on retrouve au nord de l’Oued M’goun qui lui-même se trouve dans le Sud marocain. Ce parcours peut durer une vingtaine de jours et donne l’occasion de découvrir les montagnes, mais aussi les plateaux désertiques, les canyons et le Haut Atlas Central. La vingtaine de jours de ce parcours est prévue à pied, mais en buggy, vous prendrez moins de temps.

Certes ce raid en buggy au Maroc peut se faire en véhicules, mais sachant que les buggys ne peuvent pas transporter les bagages, les organisateurs prévoient souvent des mulets et des muletiers qui assurent le transport des bagages. Une agence de professionnels est la mieux placée pour organiser ce périple, car ils connaissent la population locale, ils savent ce qu’il ne faut pas y faire, ils savent aussi quels seront les besoins des participants une fois arrivés dans les montagnes. Il est donc nécessaire d’avoir un personnel d’appui pour la cuisine, le transport des bagages, etc. Durant ce voyage, les touristes pourront découvrir Oulrazi, les gorges d’Assif Melloul avec leur habit de céréales. Ils seront logés en bivouac, ou hébergés par des autochtones généreux. Les plus chanceux bénéficieront d’un parcours où ils pourront découvrir Tizi n’Tidad, une région qui culmine à 2700 mètres d’altitude.