Comment subir une greffe de cheveux sans douleur ?

Avec les évolutions de la science et de la technologie, il est désormais possible de subir une greffe de cheveux sans ressentir de réelles douleurs. La douleur est une crainte manifestée par de nombreux patients qui craignent que l’intervention soit douloureuse après, et même parfois pendant. Les techniques utilisées pour la greffe de cheveux de nos jours sont généralement pratiquées sous anesthésie locale. L’anesthésie locale s’administre par injection traditionnelle, mais aussi sans aiguille, ce qu’on appelle la diffusion à haute pression. La sédation est une autre technique utilisée pour anesthésier les patients pendant les interventions. La sédation peut être faite par inhalation ou par accès vasculaire sur le bras du patient. L’avantage avec cette technique c’est que la dose peut être modifiée selon les besoins du patient, augmentant ainsi son confort. Cela demande un contrôle continu afin de réduire l’effet de la sédation à chaque fois que le besoin s’en fait ressentir.

La sédation n’est pas seulement destinée aux adultes, elle peut aussi être administrée aux enfants, voire aux bébés. C’est une méthode d’anesthésie sûre. Certaines cliniques préfèrent opter pour l’utilisation de produits anesthésiques locaux pour les greffes de cheveux https://www.aesthetis-paris.fr/greffe-de-cheveux-paris.html. L’anesthésie peut être faite par injection, par pression sans aiguille et même être associée avec la sédation. Comment se déroule concrètement une transplantation de cheveux sans douleur ? Tout d’abord qu’est-ce que c’est ? On parle de transplantation capillaire sans douleur lorsque l’extraction des greffons et la transplantation de ces derniers se déroulent sans douleur, rendant les interventions plus confortables. L’anesthésie locale est généralement utilisée lors de deux étapes principales : lors de la récolte des follicules pileux sur la zone donneuse, mais aussi lors de « l’aménagement » de la zone qui recevra les greffons. L’anesthésie locale est souvent administrée par injection avec une aiguille, c’est la forme la plus simple. Les aiguilles utilisées pour cette injection sont très fines et causent peu de douleur. La sensation est pratiquement la même que celle ressentie lors d’interventions dentaires. La pointe de l’aiguille est insérée en parallèle de la surface de la peau, et l’anesthésie est administrée à l’endroit où les nerfs sont répartis dans les tissus, ensuite l’aiguille est retirée. Ainsi on obtient une bonne répartition de l’anesthésie avec peu d’aiguilles.

L’injection d’anesthésique local par injecteur à pression est la version la moins douloureuse d’anesthésie locale. Avec cette méthode, au lieu de se servir d’une aiguille, on se sert de l’énergie mécanique pour créer une pression assez importante pour faire passer la dose d’anesthésique dans un petit orifice. On retrouve deux types d’injecteurs à pression adaptés aux procédures d’anesthésie locale sans aiguille lors de greffes de cheveux. Le premier est l’injecteur sans aiguille avec un corps en plastique. Avec ce modèle la pression que l’on applique est moins ressentie sur la surface de la peau, l’anesthésie prend effet après une ou deux minutes. Le deuxième type d’injecteur sans aiguille à un corps en acier. Avec ce modèle la pression appliquée est plus forte et la quantité d’anesthésiant utilisée peut être augmentée en une fois.