Comment se déroule une greffe de cheveux afro avec la méthode FUE ?

greffe cheveux

Les personnes aux cheveux afro rencontrent aussi des difficultés de cheveux, en général plus que les personnes d’origine européenne et asiatique. Ceci s’explique par la particularité du cheveu afro qui est roulé sur lui-même, et nécessite donc plus de soins. Lorsque les hommes d’origine afro-caribéenne se retrouvent avec des problèmes de cheveux, notamment une calvitie, ils ont tendance à se raser totalement la tête. Cette option ne convient pas toujours à tout le monde. Les femmes quant à elles préfèrent masquer le problème en portant des perruques, ce qui n’est pas toujours satisfaisant, surtout lorsqu’on pratique du sport ou que les températures montent, provoquant ainsi la transpiration. La greffe de cheveux afro https://www.cheveux-afro.fr/greffe-cheveux-crepus-paris.html est une solution aux différents problèmes de cheveux rencontrés. Elle est assez délicate à exécuter, mais elle apporte d’excellents résultats lorsqu’elle est pratiquée par des experts, avec le matériel approprié. La greffe de cheveux micro FUE est l’une des techniques utilisées pour les cheveux afro, elle se déroule en plusieurs étapes que nous verrons au cours de cet article.

FUE signifie Follicular unit Extraction, cette méthode consiste à prélever des unités folliculaires en dessous du cuir chevelu et de les transplanter sur les zones à problème. Une unité folliculaire est un regroupement de 1 à 5 cheveux au sein du même bulbe. On peut donc aisément conclure que lors de greffes de cheveux afros, le nombre de cheveux transplantés est différent du nombre d’unités folliculaires extraites. La première étape de la procédure de greffe de cheveux consiste à préparer le patient. On commence par lui raser totalement le cuir chevelu avant la consultation du médecin. Selon les caractéristiques physiques et capillaires du patient, le praticien/chirurgien va distinguer la zone frontale de la tête. La deuxième étape consiste en l’anesthésie du patient. Il s’agit d’une anesthésie locale sur les zones à traiter. L’objectif de l’anesthésie est de rendre la zone donneuse d’unités folliculaires et celle qui recevra les cheveux, insensibles. Le produit anesthésiant utilisé est ostéocentrale, c’est-à-dire sans piqure d’aiguille, ceci n’est donc pas douloureux pour le patient.

Une fois les parties de la tête anesthésiées, on peut passer à l’étape suivante de la greffe de cheveux afro qui est l’extraction des unités folliculaires. En général les unités folliculaires sont extraites à l’arrière de la tête, entre les deux oreilles. Pour cela le praticien se sert d’un micromoteur. Selon les spécificités du cheveu du patient, l’embout utilisé pour l’extraction varie entre 0,6 et 0,9 mm. Les unités folliculaires sont extraites et triées. Afin d’implanter chacune des unités folliculaires, des micros incisions de la taille du bulbe seront faites. Les unités folliculaires composées de plus de 3 cheveux seront implantées sur le dessus de la tête, tandis que les bulbes avec moins de 3 cheveux seront implantés à l’avant de la tête. Une fois les implantations terminées, les zones receveuse et donneuse de la tête sont désinfectées, afin de prévenir les possibles infections. Normalement la cicatrisation se fait en quelques jours, selon le métabolisme de chaque patient.