Voyages et Découvertes

Quelques bonnes raisons pour visiter Marrakech en résidant dans un hôtel 5 étoiles

la sultana Marrakech

Le Maroc vous a toujours fait rêver, il est temps que vous y fassiez un tour et que vous découvriez la ville de Marrakech. La cité ocre comme on l’appelle aussi regroupe à elle seule de nombreux avantages et les atouts que l’on peut retrouver partout ailleurs dans le pays. Marrakech est donc un tout-en-un. Au cœur de la médina de Marrakech, vous trouverez un havre de paix qui abrite les traditions pures du Maroc, vous pourrez y résider dans un Riad traditionnel ou découvrir le mode de vie marocain dans un hôtel 5 étoiles à Marrakech. Située à quelques kilomètres de la montagne et de l’océan, la ville rouge a tout pour satisfaire les attentes des touristes qui aiment les activités écologiques, mais aussi de ceux qui aiment le sport, le luxe et le bien-être. Il est évident qu’en revenant de votre voyage, vous aurez été entièrement séduit par la culture orientale, exactement comme vous l’aurez imaginé. De nombreuses autres raisons de choisir de passer ses congés à Marrakech existent.

L’un des premiers avantages de Marrakech est sa proximité, la ville se situe à moins de trois heures de vol des principales villes du continent européen. Il vous faudra donc un peu moins de 4 heures pour vous installer dans l’un des hôtels 5 étoiles de Marrakech. De nombreux vols desservent plusieurs fois par jour les grandes villes de France en direction de Marrakech. Vous passerez donc moins d’heures à voyager. Une fois dans la cité ocre, vous n’aurez aucun mal à constater que la ville est bien fréquentée par différents moyens de transport comme les taxis, les bus, les calèches, etc. Vous n’aurez donc pas de difficulté à vous déplacer.

Autre point qui saurait vous encourager à réserver un hôtel 5 étoiles à Marrakech, les conditions climatiques. En effet, tout au long de l’année, la ville bénéficie de conditions climatiques particulières. La ville bénéficie d’un climat méditerranéen qui permet aux touristes de passer du bon temps même en hiver, période pendant laquelle les températures moyennes sont de 18 degrés. En été, les températures se situent plutôt autour de 30 degrés et peuvent même monter jusqu’à 40 degrés. Marrakech est la ville idéale pour faire une cure de soleil ou profiter des eaux thermales en milieu du mois de décembre. Vous pourrez vous ressourcer dans cette ville, visiter les souks, découvrir les bâtiments au style architectural arabe ou andalou. La cité impériale vous comblera et vous en garderez de bons souvenirs.

Comment réagir face à un MAM lors d’un trekking au Maroc

trekking

Les cas de MAM, mal aigu des montagnes, sont très nombreux. Chaque année, de nombreuses personnes décèdent pendant une montée en altitude, soit parce qu’elles étaient ignorantes de ce mal et ne savaient pas qu’elles en souffraient, soit parce qu’elles n’ont pas pris les précautions qui s’imposaient. Quand vous vous lancez dans un trekking au Maroc, surtout en altitude, vous devez vous informer à propos du mal aigu des montagnes qui peut vous atteindre à partir d’une certaine altitude, mais vous devez aussi savoir comment réagir en cas de complications. Vous pouvez déjà bénéficier de quelques informations utiles en visitant le site http://www.aventure-berbere.com/.

Connaître le mal aigu des montagnes.

Le mal aigu des montagnes en abrégé MAM est un mal dont on peut être victime lorsqu’on escalade une montagne. L’altitude seuil, pour pouvoir être sujet au MAM est généralement de 3500 mètres, elle peut être plus ou moins élevée, en fonction des personnes. Notez déjà que les adultes sont susceptibles d’attraper ce mal, autant que les enfants, il n’y a pas de réelle différence, surtout lorsque les enfants ont plus de 12 ans. Comment se manifeste le MAM lors d’un trekking au Maroc ? Tout d’abord, il faut savoir que le MAM se manifeste à trois niveaux : un niveau léger, un niveau moyen et un niveau élevé accompagné de graves complications. Le niveau léger se manifeste généralement par des maux de tête. À ce stade de la maladie, vous pouvez aisément la guérir en prenant du paracétamol ou de l’aspirine. Toutefois, ne négligez pas ces premiers symptômes, sinon cela pourrait devenir plus grave. Une fois les symptômes disparus, vous pouvez continuer de monter. Le deuxième niveau est un peu plus violent, il se manifeste, en plus des maux de tête, par des nausées, des vomissements, une fatigue anormale même au repos, et une perte d’appétit. À ce stade, vous pouvez emporter avec vous des médicaments appropriés que vous trouverez en pharmacie. Le mieux est d’arrêter complètement le trekking. Le dernier niveau est celui qui implique des complications graves comme l’œdème pulmonaire.

Il peut arriver que vous soyez victime d’un œdème pulmonaire pendant un trekking au Maroc. Ne vous alarmez pas, vous pouvez toujours vous en sortir, si vous adoptez la bonne attitude. Il est important de connaître les symptômes et de savoir comment réagir quand ils surviennent. L’œdème pulmonaire se caractérise par une présence de liquide. Ce liquide est en fait la filtration du plasma sanguin dans les poumons. Le liquide ainsi présent, diminue les échanges existant entre l’air que l’on respire et le sang. Cet œdème se manifeste par un essoufflement anormal au repos et durant l’effort, une toux sèche évolutive, un bleuissement des lèvres et des ongles, des bruits anormaux dans les poumons. À ce stade, la mort n’est plus très loin. Pas de panique, lorsque les premiers symptômes apparaissent, prenez des antibiotiques et redescendez, une infection pulmonaire se soigne mieux à basse altitude.

L’Arménie, pour une escalade en montagne ou un vol en parapente

Armenie

La localisation géographique de l’Arménie est une des sujets qui fascinent le monde entier. Il est à savoir que cette étendue est située géographiquement en Asie, mais elle fait partie de l’Europe. Cette contrée était connue pour le point culminant « mont Ararat » qui était devenu par la suite une richesse de la Turquie. Elle possède des atouts touristiques fascinants grâce à ses chaînes de montagnes ainsi qu’à ses plateaux. Les Arméniens ont une longue tradition musicale comme la musique folklorique, religieuse et classique qui attire les touristes. L’Arménie est également caractérisée par un paysage incontournable à ne pas manquer lors d’un séjour dans le pays.

Le mont Aragats, un sommet à quatre pics

Pour passer un voyage aventure en Arménie, les globe-trotters peuvent commencer leur visite par une randonnée dans le mont Aragats. Il s’agit d’une étendue à quatre pics, située sur le haut-plateau arménien. Cette montagne culmine à 4 095 m d’altitude. Elle est recouverte de neige en hiver et de névés en été. L’Aragats était auparavant un stratovolcan qui était composé de laves andésitiques et dacitiques. Son sommet se présente par la suite sous la forme de cônes de scories. On y trouve également des fissures volcaniques. Les visiteurs grimpent jusqu’en haut du mont pour faire une excursion dans le cratère. Ils peuvent découvrir les vallées d’Aragats durant la saison sèche pour profiter du beau temps en Arménie.

Le lac Sevan, une merveille du village de Tsovagyugh

Après une escalade dans le mont Aragats, les aventuriers peuvent continuer par exemple leur trajet dans le village de Tsovagyugh. Sur les lieux, ils peuvent faire une excursion au bord du lac Sevan. Il s’agit de l’un des plus hauts plans d’eau du monde. Ce lac est constitué d’eau turquoise. Il est entouré demontagnes et de collines enneigées. Ce site propose aux voyageurs un vol en parapente pour admirer le paysage de la ville. Les globe-trotters peuvent voler seuls selon leur capacité et leur expérience. Ils seront également assistés par des pilotes en cas de nécessité. Sevan organise aussi un vol en parachute accompagné pour les enfants.

La cathédrale SourpEtchmiadzin, un des vieux centres religieux de l’Arménie

Les routards peuvent visiter les sites archéologiques d’Etchmiadzin pendant une balade à moto. Cette ville est située à 20 km d’Erevan, la capitale d’Arménie. Elle possède une église appelée cathédrale Sourp. La première construction de cet édifice date de 303. La dernière est érigée en 1683. Cet ancien monument était devenu patrimoine mondial de l’UNESCO depuis l’an 2 000. Il est ouvert au grand public. Les voyageurs découvriront des sculptures du Saint Paul, de Sainte Thècle, d’un oiseau et d’une croix. La SourpEtchmiadzin abrite aussi les reliques de la lance de la Passion, le bois de l’arche de Noé ainsi que la main de Saint Grégoire.

Quels endroits de l’Atlas visiter quand on fait un raid en buggy au Maroc ?

buggy-Marrakech

Le Maroc est réputé pour abriter des paysages tout aussi exceptionnels les uns que les autres. Non seulement ces paysages sont diversifiés, mais ils sont nombreux, un touriste aurait de quoi découvrir en se rendant dans ce pays des mille et une nuits. Les amoureux de la nature devraient faire un raid en buggy au Maroc, afin de découvrir les paysages les plus enclavés, sans trop nuire à l’environnement. Cela leur donnera également l’occasion de rencontrer les populations locales, afin de partager leurs traditions et leur culture. Parmi les lieux d’exception que les touristes ne devraient pas manquer de visiter au Maroc, la chaîne de l’Atlas est en bonne position, surtout pendant les saisons chaudes où elle est accessible et où les activités culturelles sont nombreuses. On retrouve dans cette chaîne des paysages encore vierges, et des populations qui vivent encore selon la tradition héritée des ancêtres. Précisons que la chaîne de l’Atlas s’étend sur trois pays différents : le Maroc, la Tunisie et l’Algérie.

Il est tout à fait possible de se faire organiser un raid en buggy au Maroc dans cette région particulière du Maroc. De nombreuses agences proposent d’ailleurs cette destination. Le lieu de départ privilégié est souvent le plateau d’Imilchil que l’on retrouve au nord de l’Oued M’goun qui lui-même se trouve dans le Sud marocain. Ce parcours peut durer une vingtaine de jours et donne l’occasion de découvrir les montagnes, mais aussi les plateaux désertiques, les canyons et le Haut Atlas Central. La vingtaine de jours de ce parcours est prévue à pied, mais en buggy, vous prendrez moins de temps.

Certes ce raid en buggy au Maroc peut se faire en véhicules, mais sachant que les buggys ne peuvent pas transporter les bagages, les organisateurs prévoient souvent des mulets et des muletiers qui assurent le transport des bagages. Une agence de professionnels est la mieux placée pour organiser ce périple, car ils connaissent la population locale, ils savent ce qu’il ne faut pas y faire, ils savent aussi quels seront les besoins des participants une fois arrivés dans les montagnes. Il est donc nécessaire d’avoir un personnel d’appui pour la cuisine, le transport des bagages, etc. Durant ce voyage, les touristes pourront découvrir Oulrazi, les gorges d’Assif Melloul avec leur habit de céréales. Ils seront logés en bivouac, ou hébergés par des autochtones généreux. Les plus chanceux bénéficieront d’un parcours où ils pourront découvrir Tizi n’Tidad, une région qui culmine à 2700 mètres d’altitude.

Louer un Riad à Marrakech, dans un pays reconnu positivement pour son accueil

riad al rimal marrakech

Se rendre au Maroc est une option qui intéresse beaucoup de touristes à travers le monde. Les gens prennent plaisir à visiter les terres marocaines parce que l’on y retrouve à la fois la tradition pure transmise par les ancêtres, mais aussi parce qu’à cette tradition, les Marocains ont su allier les avancées technologiques qui assurent le confort aux visiteurs. De nombreuses activités sont à la disposition des touristes qui optent pour une Reservation Riad Alrimal à Marrakech. D’ailleurs, vous pouvez avoir un aperçu de tous ces services . vous ne serez pas déçus du voyage. Aller au Maroc c’est aussi découvrir l’artisanat local, la gastronomie marocaine riche en mélanges de sucrés et de salés, les tenues traditionnelles qui vous donneront l’impression d’être un prince ou une princesse. Le Maroc est un pays plein de possibilités.

Le Riad de Marrakech au cœur d’un pays chaleureux

Le Maroc a été reconnu comme l’un des trois pays, les plus accueillants au monde dans le secteur du tourisme. Plus précisément, le Maroc occupe la troisième place dans ce classement pour le compte de l’année 2014. Durant cette étude, le Maroc a été évalué en comparaison avec 139 autres pays. L’objectif étant de déterminer si les différents pays évalués étaient capables de recevoir des touristes de la meilleure manière, malgré la diversité culturelle de ces derniers. Est-ce qu’un Français aussi bien qu’un Américain quand il arrive dans les Riad de la médina à Marrakech ? Pour trouver la réponse, WEF, l’organisme en charge de cette étude a demandé aux habitants des différents pays comment étaient reçus les touristes sur leur territoire.

Le Maroc a obtenu la mention « très bien » pour se retrouver en troisième position. Le premier du classement était l’Islande et le deuxième était la Nouvelle-Zélande. Pour l’année 2014 en cours, le Maroc ambitionne de recevoir environ 11 millions de touristes, que ce soit dans le Riad à Marrakech ou dans les autres infrastructures hôtelières, en tout 3 millions de touristes de plus que l’année 2010. Ce qui est paradoxal est que les autres pays du Maghreb comme l’Égypte et la Tunisie ont fortement baissé leurs prix, mais n’atteignent pourtant pas un tel niveau de fréquentation. Depuis 2013, le Maroc a dépassé l’Égypte et menace déjà de se retrouver premier en Afrique à la place de l’Afrique du Sud.