Un cadre légal pour encadrer les remontées de file des taxis moto à Paris

moto taxi

La nouvelle loi sur la remontée de file en véhicule deux roues est déjà en cours d’expérimentation. La circulaire régissant cette loi et destinée aux préfets sur certaines zones peut être interprétée de différentes manières. Les grandes lignes de cette loi sont assez intéressantes. Les véhicules à deux ou trois roues d’un volume supérieur à 50cc sont les seules ayant l’autorisation de circuler entre deux files et ne doivent pas excéder une largeur d’un mètre. Une largeur qui convient parfaitement au taxi moto à Paris sur le site Bluebird Privileges.. L’expérimentation donnant lieu à cette loi a été faite sur des routes et autoroutes dans les départements d’Ile-de-France. Les zones sélectionnées pour cette expérimentation ont été dotées de capteurs de comptage. Ce type de circulation ne sera possible que sur les autoroutes et routes qui ne disposent pas de croisement, mais qui disposent de deux ou plusieurs chaussées séparées par un terre-plein.

La remontée des files pour les taxis moto à Paris sera permise entre les deux files de véhicules qui se trouvent à l’extrême gauche de la chaussée. La vitesse maximale s’élèvera à 50 km/h. Pour que les autres véhicules puissent les voir rapidement, et éviter les accidents, les véhicules deux roues devront se servir de leurs phares antibrouillard lorsqu’ils seront entre deux files. Pour le moment, certains taxis moto ne sont toujours pas munis de phares antibrouillard et ne sont donc pas autorisés à effectuer cette manœuvre, surtout quand on sait que les clignotants ou warnings ne peuvent pas être utilisés en remplacement des phares antibrouillard.

Il est donc important, avant de réserver dans une entreprise de taxi moto à Paris, de vous assurer que les véhicules de ladite société sont équipés de phares antibrouillard. Dans le cas contraire, ne permettez pas à votre conducteur de remonter entre deux files de véhicules. Des contrôles de masse seront lancés à l’attention des conducteurs de moto et même de scooters. De cette manière, les véhicules non équipés ne pourront pas se faufiler entre les files. Cette action limitera fortement les risques d’accident. Dans cette région, on annonce déjà que les imprudents seront traqués. Un système de contrôle massif sera mis en place et permettra de s’assurer que les motards sont bien respectueux des limitations de vitesse qui s’élèvent à 50 km/h. De cette manière, la remontée des files sera suffisamment encadrée et permettra d’assurer une meilleure fluidité des transports sur les grandes routes et les autoroutes de France.